Comment faire pour identifier clairement mes compétences et les transférer vers un nouveau métier ?

Vous avez envie de changer de métier mais vous vous dites que vous n’avez pas les
compétences pour vous lancer ? Cela vous fait perdre confiance en vous et vous freine à franchir le pas ?

Dans cet article, vous allez découvrir que vous ne partez pas de zéro et que la plupart des compétences que vous avez aujourd’hui peuvent être transférées vers un nouveau métier, même très différent de votre job actuel ! Vous allez apprendre à identifier vos zones de compétences et clarifier celles que vous souhaitez continuer à utiliser ou pas dans votre futur projet professionnel.

Tout d'abord, qu'est-ce qu'une compétence ?

L’étymologie du mot vient du latin : « competentia », qui signifie « conjonction ». Parce qu’une compétence est le juste rapport entre la connaissance et sa mise en action.

Les compétences désignent les capacités que nous possédons pour mener à bien une activité ou une mission en mobilisant 4 types de ressources : C’est un agrégat des savoirs (vos connaissances théoriques), savoirs faire (votre expertise technique), savoirs être (vos
qualités interpersonnelles) et aptitudes physiques (l’utilisation de votre corps et de vos 5 sens).

Quand on vous demande de décrire vos compétences clés pendant un entretien par exemple, pensez à ces 4 possibilités !

Une compétence personnelle ou professionnelle peut être transférable, vous ne partez
jamais de zéro !

Il est important de prendre en compte les aptitudes développées par l’individu dans sa vie
professionnelle et personnelle, de sa naissance à aujourd’hui. Tout ce que vous avez fait depuis votre plus tendre enfance compte. Par exemple, jouer du piano vous a permis d’acquérir une compétence de coordination, de patience, d’expression artistique. Jouer au foot vous a appris à travailler en équipe, à développer votre endurance et votre force mentale. Et tout cela peut être utilisé dans une multitude de métiers différents.

Les compétences transférables sont des compétences spécifiques que vous avez acquises au cours de votre vie et qui peuvent être réutilisées dans n’importe quels contextes professionnels ou presque.

Comment pouvez-vous identifier vos compétences transférables ?

Sachez que la plupart des soft skills (compétences douces) sont des compétences transférables. Par exemple la communication : le sens de l’écoute, l’éloquence, l’expression orale et écrite, l’utilisation des outils numériques de communication, etc. sont des qualités que vous pouvez utiliser dans un très grand nombre de métiers. Un savoir-faire purement technique peut aussi être une compétence transférable : la maitrise d’un logiciel précis par exemple. Pour les identifier, une petite introspection et un bilan de vos expériences précédentes s’imposent. Vous pouvez aussi vous baser sur des évaluations passées, des feedbacks de vos collègues ou de vos proches, des tests de personnalité ou le bilan de compétences.

Donc rappelez-vous, une compétence est un agrégat de 4 savoirs. Et tout ce que vous avez appris pendant votre vie, que ce soit dans la vie pro ou perso peut vous servir dans votre reconversion.

Maintenant que vous savez ce qu’est une compétence, vous pouvez :

  1. Identifier vos compétences clés (vous pouvez vous appuyer sur la liste suivante par exemple : Compétences (listedecompetences.fr)
  2. Associez vos compétences à votre zone de confort, de développement, d’effort et celles à éviter (voir l’explication plus bas)
  3. Identifier votre TOP 5 des compétences que vous souhaitez absolument retrouver dans votre futur projet professionnel

Quand on parle de cartographier ses zones de compétences, il s’agit de comprendre ce que
l’on peut aimer ou ne pas aimer faire, ce qu’on utilise fréquemment ou peu souvent. Cela permet de classer ses compétences dans les zones de compétences suivantes :

  • Zone de confort : Lorsque nous avons utilisé une compétence souvent dans notre vie et qu’en plus nous prenons plaisir à l’utiliser.
  • Zone de développement : Lorsque nous avons utilisé peu souvent ou pas assez une compétence et que celle-ci nous attire.
  • Zone d’effort : lorsque nous avons souvent utilisé une compétence mais que nous ne prenons pas plaisir à l’utiliser.
  • Zone « à éviter » : lorsque nous connaissons peu une compétence et qu’en plus elle ne nous plait pas.

Vous pouvez ensuite vous poser les questions suivantes pour vos compétences situées dans votre zone de confort :

  • En quoi suis-je habile pour cette compétence ?
  • Quels sont les éléments qui m’apportent du plaisir quand je l’utilise ?
  • Dans quels contextes je l’utilise ?
  • En quoi cette compétence est importante et motivante pour moi ?

 

Et les questions suivantes pour votre zone de développement :

  • Qu’est-ce qui me manque à acquérir pour être compétent dans cette compétence ?
  • Quels sont les éléments qui m’apporteraient du plaisir quand je l’utiliserai ?
  • Dans quels contextes je l’utiliserai ?
  • En quoi cette compétence est importante et motivante pour moi ?

 

Et pour finir, voici une liste de questions / réponses pour vous aider à approfondir votre
réflexion :

=> OUI, la plasticité de notre cerveau et nos neurones sont actifs toute notre vie. Notre
motivation aussi !

=> NON, cela n’est pas d’une grande utilité d’apprendre quelque chose qu’on ne sait pas encore faire et qui ne nous plait pas, cela consomme trop d’énergie. Ne nous tirons pas une balle dans le pied !

=> NON, les 4 types de compétences peuvent et doivent être abordées

=> OUI, les compétences acquises via nos centres d’intérêt sont tout aussi transférables (concentration, écoute, maitrise de soi, flexibilité…).

=> OUI avec parcimonie car elles consomment de l’énergie. C’est un équilibre à trouver avec celles de la zone de développement et celles de la zone de confort.

Si vous voulez en savoir plus, retrouvez plus d’informations sur nos différents articles dédiés au bilan de compétences. J’ai aussi monté une courte vidéo expliquant le concept au lien suivant :
Vous pouvez également nous écrire en passant par notre formulaire de contact pour un premier échange gratuit.
Emmanuelle Rouaud, Coach et formatrice à Thil Ain - 01 Lyon
Emmanuelle Rouaud

Je suis coach professionnelle et formatrice internationale

>> Mon expertise

Je vous accompagne en :

bilan de compétences spéciale retraite

Puis-je préparer ma retraite en faisant un bilan de compétences ?

Vous avez encore quelques années devant vous ou vous êtes en situation de pré-retraite dans votre entreprise ? Vous vous sentez un peu en confusion sur la suite des évènements et vous avez encore droit à des formations en interne de votre entreprise ou du budget CPF qui vous savez sera perdu une fois que vous aurez déclaré votre retraite ?

Réalité Virtuelle (VR) et Neurosciences pour innover le Bilan de Compétences

La réalité virtuelle dans un bilan de compétences pour quoi faire ?

Qu’est-ce qui fait que nous ayons choisi d’intégrer la réalité virtuelle appliquée aux neurosciences dans nos bilans d’orientation professionnelle ?
Le droit du travail exige des bilans de compétences de comporter une phase d’exploration personnelle et une phase d’exploration professionnelle.

HP et HyperSensible, comment trouver son métier

Comment trouver un métier qui me plait en étant Hypersensible ou Haut Potentiel ?

Vous ne vous épanouissez pas dans votre travail, il manque de sens et de stimulation intellectuelle ? Vous avez du mal à comprendre et à adhérer au fonctionnement et aux valeurs de votre organisation ? Vous vous posez beaucoup de questions sur les tâches que vous effectuez, elles vous semblent répétitives et routinières ? Vous n’arrivez pas à choisir une seule voie, tout vous intéresse et rien à la fois ?