Comment bien choisir son bilan de compétences ?

bilan de compétences et potentiels, développement de talents et révélateur de carrière
Vous sentez que c’est le bon moment pour vous de commencer un bilan de compétences. Vous avez envie de mieux vous connaitre et de (re)construire un projet professionnel réaliste qui vous ressemble, vous motive et respecte vos valeurs et vos besoins ? Cependant, vous ne savez pas comment choisir le « bon » bilan au milieu de toutes ces offres que vous trouvez sur internet ou sur le site www.moncompteformation.gouv.fr ? Nous vous donnons quelques conseils pour faire votre choix judicieusement et mettre l’accent sur les critères de choix les plus importants :

Conseil n°1 : le contact avec le consultant

Choisissez une personne bienveillante avec qui vous vous sentirez en confiance et écouté, c’est la clé !

Quand j’ai un futur bénéficiaire au téléphone qui envisage une reconversion professionnelle, je ne considère pas que je me tire une balle dans le pied quand je lui demande : « Avez-vous contacté d’autres centres de bilan de compétences ? ». Parce que je considère que la réussite de son bilan d’orientation professionnelle tient majoritairement à la relation qu’il aura avec son accompagnant. Ce serait un échec pour lui comme pour moi de lui vendre une prestation alors que le contact ne passe pas. En effet, c’est une relation privilégiée et de confiance qui amènera le client à se sentir libre de s’exprimer, libre d’être authentiquement lui-même, et donc plus réceptif aux questions, aux exercices, à l’introspection et à la progression vers son objectif final, c’est-à-dire repartir avec un projet professionnel qui lui ressemble, qui le motive et qui tienne compte des réalités du marché de l’emploi. Les séances de bilan de compétences doivent être un moment où il prend soin de lui, une bulle d’oxygène. J’aime comparer les séances à un massage, où on éteint son téléphone et où on profite du moment, 100% concentré sur son bien-être. Sauf que là, c’est le cerveau qui est « massé ».

Bref, n’hésitez pas à appeler 2-3 personnes différentes pour évaluer avec qui le « feeling » passe le mieux, c’est fondamental, plus que le prix, les outils utilisés ou les diplômes !

Conseil n°2 : le nombre d’heures en face à face

La qualité du bilan dépend beaucoup du temps passé directement avec le consultant qui vous posera les « bonnes questions ».

Que vous choisissiez de le faire en distanciel ou en présentiel, portez attention au nombre réel d’heures que vous allez passer à être coaché directement par le consultant. En effet, il existe pléthore de formules en ligne, où vous cheminez en toute autonomie. Même si ces parcours sont relativement bien faits, rien ne vaut l’effet miroir que vous procure une discussion en direct avec l’accompagnant. En effet, il sera 100% concentré sur vos besoins, votre réalité, votre cadre de référence. Il apprendra à vous connaître pour comprendre votre personnalité, vos croyances, vos blocages, vos attentes et donc poser les questions les plus à même de vous faire réfléchir, provoquer des prises de conscience et révéler vos potentiels et vos possibles. Et surtout, il gardera toujours votre objectif d’orientation professionnelle en tête, et vous fera cheminer en douceur, en vous aidant à structurer votre pensée, votre parcours et vos actions. C’est encore une fois essentiel !

Evidemment, plus il y a d’heures en face à face, plus le prix peut être élevé. Gardez toutefois en tête qu’un bilan de compétences réussi vous permettra de faire les bons choix et limitera les risques de devoir faire marche arrière après coup et donc de devoir investir à nouveau dans un accompagnement ou une formation. Autant investir dans une formule efficace une fois pour toutes non ?

Conseil n°3 : les outils proposés

Vérifiez en amont la qualité, la réputation et la pertinence des tests et exercices qui vous sont proposés. Passez du temps à mieux vous connaitre est essentiel !

Comment voulez-vous trouver un métier qui vous convienne vraiment sans mieux vous connaitre, mettre les bons mots sur votre personnalité, vos valeurs, vos motivations, vos compétences, vos intérêts professionnels, votre manière de gérer les difficultés, les décisions, les relations… ? Même si vous avez l’impression de déjà bien vous connaitre, que vous soyez étudiant, jeune actif, salarié dans le privé ou le public, demandeur d’emploi, auto-entrepreneur, chef d’entreprise ou retraité, les outils psychométriques sérieux reconnus mondialement (comme le Motiva ®, le MBTI ®, le DISC ®, l’EQ-I 2.0 ®…), issus de dizaines d’années de recherches, et les exercices de développement personnel, en plus de la posture de coach de votre accompagnant, vous permettront d’encore mieux verbaliser ce que vous savez de vous. Et vous allez aussi continuer à apprendre sur vous, car la connaissance de soi est le travail de toute une vie !

Vérifiez bien qu’il y ait une vraie phase d’exploration personnelle, qui vous permette de mettre des mots sur votre personne car ces mots clés deviendront vos critères de recherche de métiers. Ils vous permettront de clarifier ce que vous voulez absolument retrouver dans votre futur métier et aussi ce que vous voulez éviter de retrouver. Cela vous aidera à sélectionner des postes et des conditions d’exercice qui seront compatibles avec votre profil et qui vous permettront de respecter votre individualité, vos besoins, vos valeurs et vos motivations.

Pour être efficace, notre avis est qu’une phase d’exploration personnelle doit représenter environ la moitié du temps passé dans le bilan. Pour information, un bilan complet dure 24h et se déroule environ sur 3 mois, avec des séances hebdomadaires de 2h. N’hésitez pas à poser des questions lors de l’entretien préliminaire gratuit, pour en savoir plus sur les outils utilisés et la profondeur de la phase de connaissance de soi.

Conseil n°4 : les options

En plus des 24h réglementaires, que vous est-il proposé ? : séances de suivi post bilan, coaching, e-learning d’approfondissement

La cerise sur le gâteau pour vous mettre en action après le bilan !

Tous les centres de bilan de compétences sont tenus de respecter certaines étapes car cette action de formation est régie par le droit du travail. La phase d’exploration personnelle et la phase d’exploration professionnelle en font partie. Ce qui distingue les programmes, ce sont le contenu de chaque séance, les outils utilisés, l’expérience et les diplômes du consultant et les options supplémentaires proposées.

A l’issue du bilan de compétences, vous repartez avec une synthèse complète et un plan d’actions concret du ou des projets professionnels que vous avez choisis.

C’est ensuite à vous, en autonomie, d’agir pour réaliser votre projet. En fonction de votre personnalité et de votre besoin, il peut être intéressant de bénéficier d’un coaching post bilan, qui vous permette d’être accompagné dans la phase d’implémentation de votre projet : vous aider à prendre confiance en vous, à vous mettre en action, à préparer votre CV, vos entretiens, à structurer votre pensée et à suivre les étapes indispensables à votre réussite.

Certains centres proposent cette option, et aussi d’autres comme des séances d’approfondissement en e-learning, des conseils en insertion professionnelle, un accompagnement VAE, une aide à la création d’entreprise, des ateliers de co-développement en groupe etc.

Et tout le reste…

Tarifs, délais, flexibilité des horaires, localisation, possibilité de distanciel, expérience et diplômes du consultant… Respectez ce qui est important pour vous ! Personnellement, quand je dois choisir une formation, je dresse une liste de ce que je veux absolument y retrouver, et absolument éviter. Cela m’aide beaucoup, même si honnêtement, c’est le contact avec le formateur / coach qui va déterminer mon choix final. Et vous, que retenez-vous de cet article ? Comment allez-vous choisir votre bilan de compétences ? N’hésitez pas à consulter nos programmes détaillés sur notre page dédiée aux bilans de compétences et à utiliser notre formulaire de contact pour en savoir plus !
Emmanuelle Rouaud, Coach et formatrice à Thil Ain - 01 Lyon
Emmanuelle Rouaud

Je suis coach professionnelle et formatrice internationale

>> Mon expertise

Je vous accompagne en :

Réalité Virtuelle (VR) et Neurosciences pour innover le Bilan de Compétences

La réalité virtuelle dans un bilan de compétences pour quoi faire ?

Qu’est-ce qui fait que nous ayons choisi d’intégrer la réalité virtuelle appliquée aux neurosciences dans nos bilans d’orientation professionnelle ?
Le droit du travail exige des bilans de compétences de comporter une phase d’exploration personnelle et une phase d’exploration professionnelle.

HP et HyperSensible, comment trouver son métier

Comment trouver un métier qui me plait en étant Hypersensible ou Haut Potentiel ?

Vous ne vous épanouissez pas dans votre travail, il manque de sens et de stimulation intellectuelle ? Vous avez du mal à comprendre et à adhérer au fonctionnement et aux valeurs de votre organisation ? Vous vous posez beaucoup de questions sur les tâches que vous effectuez, elles vous semblent répétitives et routinières ? Vous n’arrivez pas à choisir une seule voie, tout vous intéresse et rien à la fois ?