Comment être plus productif et prendre plaisir à la formation à distance ?

Vous êtes lycéens, étudiants, ou salariés en formation à distance ? Vous avez parfois l’impression de perdre votre temps, de vous ennuyer ou de manquer de concentration quand vous êtes en ligne ? Vous préféreriez être dans une salle avec les autres personnes ? Vous vous sentez parfois démotivés avant de vous connecter ?

Alors je vous invite à lire la suite de cet article. Il vous donnera des clés vous permettant de vivre avec plus de sérénité le distanciel.

1. eN AMONT DU COURS A DISTANCE

Tout comme vous le feriez pour un cours en présentiel, il est important de se préparer à son temps de formation en ligne. Cela apportera plus de sérénité, de motivation et de plaisir à votre journée. Evidemment, certains éléments sont différents du présentiel et sont à prendre en compte dans l’équation. Voici mes recommandations :

Mettre en place une hygiène de vie propice à l’enseignement à distance

Tout d’abord, même si vous restez à la maison, je vous encourage à ne pas perdre vos bonnes habitudes. Bien dormir et se lever à une heure respectable tous les jours, faire de l’exercice physique, prendre une bonne douche et bien s’alimenter sont les bases de toute personne qui souhaite prendre soin d’elle-même et se sentir bien. Cela vaut aussi pour l’école à distance ! Habillez-vous et faites comme si vous alliez sortir pour rejoindre votre classe. Vous vous sentirez plus frais et plus enclin à vous connecter au cours et aux autres personnes.

Préparer sa journée « en ligne » avec sérénité et motivation

Que ce soit pour du télétravail ou de la formation, nous nous retrouvons devant un écran pendant de nombreuses heures. Nous avons tous connaissance des débats autour des écrans et de leurs effets sur le cerveau. Nous savons aussi aujourd’hui que lire sur écran d’ordinateur prend 25% plus de temps que lire sur papier. Cela peut être décourageant. Il y a cela dit des moyens d’aborder la journée avec sérénité :

 

  • Faites quelque chose qui vous fait réellement plaisir avant de commencer : lire un bon livre, marcher pieds nus dans l’herbe, pratiquer quelques postures de yoga, contempler un paysage, écouter de la musique, boire un thé ou un café… Cela stimulera vos hormones de bien-être et vous serez de meilleure humeur.

 

  • Relisez votre cours et notez vos questions à l’avance. Cela vous permettra d’être plus à l’écoute et plus impliqué et actif pendant le cours.

 

  • Préparer un endroit au calme, aérez-le, agencez-le de manière confortable. Sentez-vous chez vous et à l’aise !

 

  • Remisez votre téléphone et/ou votre tablette dans une autre pièce. Le cerveau ne peut pas avoir une concentration et une mémorisation optimale si vous faites plusieurs choses en même temps.

Comprendre ses styles et rythmes d’apprentissage et les respecter

Tout le monde n’apprend pas de la même manière. Et c’est essentiel de le reconnaitre, de comprendre et de s’approprier son profil de compréhension. Oui, les neurosciences nous apprennent aujourd’hui qu’il n’y a pas 1 style d’apprentissage unique et que nous avons tous besoin d’utiliser tous nos sens pour apprendre. De mon côté, je rajouterais quand même que la majorité d’entre nous avons 1 ou 2 styles dominants.

 J’aime bien le modèle VAK (Visuel, Auditif, Kinesthésique) qui est simple et explique clairement les différences de chaque profil de compréhension. Je vous invite pour cela à visionner la vidéo suivante : https://www.youtube.com/watch?v=yrsAZsbEYeg

Le schéma suivant résume bien les profils et les besoins de chacun :

Source : Aurelia Visuels

En effet, si vous êtes à dominance visuelle, vous allez mieux apprendre avec des supports visuels qui vous stimulent comme les vidéos, diapositives animées, des images, des dessins, des couleurs, surlignés, soulignés, entourés, avec des schémas et tableaux…

Si vous êtes à dominance auditive, écouter une personne parler, entendre des sons, de la musique, épeler les mots, enregistrer puis écouter, réexpliquer à quelqu’un ce que vous avez entendu, faire des métaphores ou raconter le cours sous forme d’histoire vous stimulera.

Si vous êtes à dominance kinesthésique, vous allez avoir besoin de vous imprégner des informations via des émotions ou des projections et vous allez avoir besoin de toucher, expérimenter, mettre en action, bouger les mains, marcher, toucher votre stylo ou un objet, faire des exercices pratiques ou des jeux, modéliser, jouer de manière théâtrale…

Certaines personnes écrivent pendant le cours, certaines écoutent, d’autres observent, d’autres ont besoin de relire les notes et de les ranger dans leur tête, d’autres ont besoin d’exercices pratiques, d’autres vont poser des questions aux autres personnes et reformuler etc. L’important est de savoir et surtout de respecter son mode d’apprentissage. Tous les professeurs en ont conscience et préparent leurs cours en respectant tous les styles.

2. PENDANT LE COURS EN LIGNE

Maintenant que vous êtes en forme, motivé et apaisé, vous allez vous connecter à votre séance en ligne avec plus d’envie. Pour apprécier le cours et être plus productif, c’est-à-dire en retirer un maximum de bénéfices et vous développer, je vous propose quelques tuyaux à appliquer en séance :

Humaniser le cours à distance

La première chose à faire est de considérer que vous êtes physiquement avec le groupe. Vous vous êtes apprêté, vous avez activé votre caméra et votre micro, vous vous tenez bien droit et vous avez conscience que tout le monde peut vous voir. Faites comme si vous arriviez physiquement sur le lieu de la formation, dites bonjour, demandez comment ça va, posez des questions, répondez aux leurs, plaisantez, créez du lien ! Vous vous sentirez plus inclus dans le groupe, vous pourrez développer votre réseau et vous vous sentirez plus concentré. Nous sommes humains, et malgré la distance, il est important de garder le contact et de s’intéresser aux autres authentiquement. De nombreux coachs (moi inclue) pratiquent l’accompagnement à distance et cela ne les empêche pas de construire une intimité avec les clients via l’écran. Si ce n’est pas déjà le cas, n’hésitez pas à demander au professeur d’humaniser le cours, en organisant des tours de table entre participants, des exercices ou des jeux en petits groupes et en encourageant les questions et l’interaction.

Les astuces pour favoriser la concentration

Ce n’est pas simple de rester plusieurs heures assis en face de son écran et de rester attentifs. Certains professionnels s’accordent à dire qu’une journée en présentiel doit être découpées en séances d’1h30 à 3h maximum en distanciel. Autrement cela entraine une déperdition de la concentration et donc de l’apprentissage.

Pour éviter cela, voici quelques astuces :

  • Gardez en tête qu’on vous voie à l’écran, stimulez-vous en gardant la vidéo activée et ne vous laissez pas happer par la lecture de vos emails ou de vos textos en parallèle.

 

  • Participez, posez des questions, donnez votre avis et demandez celui des autres, osez demander des clarifications.

 

  • Prenez des notes pour résumer ce que vous écoutez.

 

  • Ne vous oubliez pas, vous n’êtes pas une machine, faites des pauses régulièrement, sortez prendre l’air et marchez quelques minutes, faites quelques exercices de respiration. Dans l’idéal, appliquez la méthode pomodoro : elle est reconnue pour améliorer l’efficacité. Elle consiste à s’octroyer des pauses de 5 minutes toutes les 25 minutes de concentration intensive sans distraction.

 

  • Arrangez-vous pour ne pas être dérangé ou interrompu pendant le cours.

3. APRES LE COURS EN DISTANCIEL

Qu’ai-je retenu ?

Maintenant que le cours est terminé, comment vous assurer que vous avez bien retenu ce qui a été présenté ?

Observez la pyramide ci-dessous :

taux de rétention d'un apprenant 24h après son cours suivant la méthode pédagogique

Elle illustre très bien les facteurs déterminants d’un apprentissage réussi des stagiaires ou étudiants lors d’une formation. Globalement, les étudiants retiennent peu d’un simple cours en amphithéâtre ou d’une conférence où sont exposés des concepts, des idées et des savoirs de manière unilatérale, avec peu d’échanges.

Servons-nous du reste de la pyramide pour vous aider à bien intégrer ce que vous avez appris en ligne :

  • Audiovisuel: visionner des vidéos relatives au sujet traité peut vous aider à retenir certaines notions. Internet en est bien fourni !

 

  • Démonstration: demandez à quelqu’un de votre entourage qui connait le sujet de vous montrer comment il ferait ou expliquerait le cours, le concept ou l’exercice.

 

  • Groupe de discussion : la plupart des formations en ligne incorporent des forums entre participants permettant de discuter pendant et entre les sessions de formation. Des drives existent aussi pour stocker et partager des documents. Même si vous n’aimez pas tchater, lisez ce que les autres postent, vous y découvrirez de nouvelles façons de voir les choses à propos du cours, des outils et des réflexions intéressantes qui vous feront progresser. Si vous aimez tchater encore mieux, donner votre avis et demander aux autres le leur, c’est une garantie d’échanges riches en apprentissages.

 

  • Apprentissage par la pratique : une des meilleures façons de retenir quelque chose est de s’exercer encore et encore. Faites des exercices corrigés ou pratiquez l’activité enseignée en dehors des cours, avec d’autres personnes si vous le souhaitez, c’est encore mieux !

 

  • Enseigner aux autres : ce n’est pas pour rien que le taux de rétention de l’information est de 90% quand nous apprenons aux autres ce que nous avons appris. J’ai récemment utilisé cette technique pour faire comprendre à des infirmiers d’hôpitaux comment faire intégrer les gestes de soins aux étudiants infirmiers. La phrase est simple : « expliques-moi comment faire ! ». En clair, l’infirmier expérimenté exécute les gestes que l’étudiant lui formule et en observant l’infirmier, l’étudiant ajuste ses demandes et prend conscience de manière autonome des erreurs à éviter, des réussites et des axes de progression. Le lendemain il s’améliorera et ainsi de suite. N’hésitez pas à jouer les étudiants infirmiers, apprenez aux autres, même si ce n’est pas parfait et que vous allez faire des erreurs, vous apprendrez bien plus vite car vous perfectionnerez votre pratique naturellement et sans efforts en procédant ainsi.

Comment vous sentez-vous à l’issue de la lecture de cet article ? A quel point cela vous a conforté dans l’idée de profiter de vos cours en ligne plutôt que de les subir ?

Je vous souhaite de bons moments de plaisir d’apprendre en ligne. Et n’oubliez pas : « Faire pour apprendre, faire c’est apprendre ! ».

Si vous souhaitez bénéficier de l’expertise d’un coach en orientation scolaire et professionnelle, écrivez-nous maintenant en passant par notre formulaire de contact pour un premier échange gratuit.

Emmanuelle Rouaud, Coach et formatrice à Thil Ain - 01 Lyon
Emmanuelle Rouaud

Je suis coach professionnelle et formatrice.

>> Mon expertise

Je vous accompagne en :

Emmanuelle Rouaud, Coach et formatrice à Thil Ain - 01 Lyon

Mes Devises

J’ai décidé de partager avec vous mes devises, mes croyances ressources, les principes de vie et la philosophie qui m’ont permis d’assumer de vivre mon rêve professionnel et certains rêves personnels.

Comment organiser des réunions productives et interactives ?

Vous êtes lycéens, étudiants, ou salariés en activité ? Vous êtes manager, chef de projet ou membre d’une équipe ? Vous avez des réunions à organiser et à animer, en présentiel ou à distance ? Vous avez des difficultés à rendre ces réunions interactives et efficaces ? Vous avez du mal à faire respecter le temps imparti de la réunion ? Vous ne savez pas comment faire participer tous les participants de manière égale ? Vos réunions sont des débats parfois interminables et ennuyeux qui ne mènent à aucune décision ?
Si tel est le cas, alors je vous invite à lire la suite de cet article. Il vous donnera des clés pour organiser des réunions efficaces, interactives et dynamiques, dans une atmosphère empreinte de plus de confiance, de respect et de bienveillance.

En quoi la cohésion d’équipe est primordiale à l’école comme au travail ?

Vous êtes lycéens, étudiants, ou salariés en activité ? Vous avez des travaux dirigés, des études de cas, des présentations, des ateliers et des projets à mener en équipe, en tant que participant ou animateur ? Vous avez des difficultés à trouver votre place avec les autres participants, à vous faire entendre et à contribuer efficacement ? Vous avez du mal à mener votre équipe sans stress et vous sentez qu’il y a des non-dits ou des conflits sous-jacents qui viennent altérer le travail du groupe ? Vous ne savez pas comment créer une dynamique inspirante et motivante dans l’équipe ?
Si tel est le cas, alors je vous invite à lire la suite de cet article. Il vous donnera des clés pour apprendre à travailler ensemble et mieux coopérer, dans une atmosphère empreinte de plus de confiance et de bienveillance, et aussi plus constructive et efficiente.

En quoi l’Intelligence Emotionnelle (IE) va vous aider dans votre futur métier ?

Vous êtes lycéens, étudiants, ou salariés en activité ? Il vous semble avoir choisi une formation ou un domaine d’activité en adéquation avec vos intérêts ? Vous avez acquis des connaissances théoriques et techniques vous permettant d’exercer dans ce domaine ? Cela dit, vous percevez qu’il manque quelque chose pour vous sentir totalement à l’aise en entreprise et vous intégrer ? A l’école vous apprenez des savoirs et savoirs faire. Mais qu’en est-il du savoir-être et de votre faculté à identifier, apprivoiser et maîtriser vos émotions ? Ne trouvez-vous pas qu’un professionnel qui a l’air de s’assumer, se respecter, qui est sûr de lui, s’affirme de manière non agressive, prend en compte l’avis, la situation et les sentiments des autres personnes, est un professionnel qui gère mieux son stress et prend de meilleures décisions, et a des relations interpersonnelles de qualité ?

Comment m’orienter alors que le métier que je ferai n’existe pas encore ?

Vous êtes lycéen, étudiant et vous ne savez pas quoi répondre lorsqu’on vous demande « Qu’est-ce que tu vas faire plus tard ? Quelles études vas-tu choisir ? Quel métier as-tu envie de faire ? ». Vous n’avez pas forcément de vocation et les conseils en orientation vous plongent dans la confusion ? Les listes prédéfinies de professions vous semblent incomplètes, obsolètes, démodées ? Vous avez la sensation d’être perdu entre les métiers qui existent aujourd’hui et ceux qui seront possibles demain ? Alors je vous invite à lire la suite de cet article. Il vous permettra d’atténuer vos doutes et d’apporter des réponses plus claires aux questions ci-dessus, avec un plan d’actions concrètes, des étapes clés et des exercices et pistes de progression simples et innovantes à mettre en œuvre.

choisir son futur métier, orientation professionnelle

Comment choisir un futur métier motivant ?

Vous êtes fatigués de perdre du temps sur internet à faire des recherches et passer des tests qui finalement ne vous aident pas à trouver une orientation ou un métier fait pour vous ? Vous souhaitez disposer d’outils fiables, qui vous aideront vraiment dans votre recherche et vos décisions, alors lisez cet article !